Se relaxer et sourire

Se relaxer et sourire

Lorsque notre corps n’est pas détendu, si nous subissons trop d’émotions fortes, alors notre respiration ne peut pas être calme.

En revanche, si nous nous entraînons à respirer consciemment, nous remarquons que notre respiration s’apaise, devenant ainsi plus profonde, plus harmonieuse, libérée de toute tension.

La respiration consciente ramène notre esprit à notre corps. Revenant à notre corps, nous pouvons alors nous réconcilier avec lui. Plus nous pratiquons, plus nous prenons conscience de ce qui se passe dans notre corps, des tensions qui y siègent, des conflits que nous vivons. Peu à peu, nous percevons plus finement ce qu’il y a lieu de faire – ou de ne pas faire – pour être en bons termes avec lui. La respiration consciente nous permet de reconnaître notre corps comme notre véritable demeure. Nous pouvons commencer ainsi : Lire la suite

Comment lâcher prise des croyances et messages limitants ?

Comment lâcher prise des croyances et messages limitants ?

Lâcher prise c’est accepter de s’ouvrir à ce qui vient, de changer son regard, de modifier son interprétation, c’est aussi parfois faire le deuil de quelque chose à quoi on tenait, c’est encore pardonner et mettre son attention sur ce qui est ici et maintenant.

Lâcher prise c’est s’autoriser à trouver son chemin vers la liberté.

Les croyances limitantes

Tout au long de notre vie, nous développons des croyances, des habitudes, des craintes diverses. Nous imaginons toutes sortes de dangers qui nous poussent à contrôler ceux qui nous entourent et le monde dans lequel nous vivons. Nous acceptons des limites qui n’en sont pas vraiment, et nous nous plaignons de ce que nous croyons être notre prison. Lire la suite

Sophrologie et lâcher-prise

Sophrologie et lâcher-prise

Importée d’Inde à la fin des années 1970, la notion de lâcher-prise va à l’encontre de nos diktats de performance. Mieux la comprendre, c’est aborder chaque moment de la vie avec davantage de souplesse.

Lâcher prise, c’est difficile

Renoncer à la tentation du contrôle, perdre de vue ses préoccupations habituelles, ses certitudes, changer de façon de penser, cela revient à se confronter à la liberté, à prendre le risque de s’aventurer dans l’inconnu. Or la liberté et l’inconnu effraient.

« S’accrocher à ses vieilles souffrances est plus rassurant que de s’ouvrir aux surprises de la vie. » explique François Roustang, philosophe et psychanalyste. Lire la suite

Le bonheur authentique

Le bonheur authentique

Tout a été dit, écrit et enseigné à propos du bonheur. Cela n’empêche pas la parution d’un nombre sans cesse croissant de nouveaux ouvrages consacrés au bonheur et qui rencontrent un franc succès  Parmi eux, les plus plébiscités sont ceux qui proposent des recettes toutes faites, des listes à remplir et des exer­cices à effectuer pour trouver la félicité. La tendance est aux self-help books, des ouvrages destinés à ensei­gner la façon de se prendre en charge soi-même pour résoudre différents aspects négatifs de la vie et créer la perspective d’un avenir plus positif. Lire la suite

Zen toute la journée : mes trucs et astuces

Zen toute la journée : mes trucs et astuces

Zen au réveil

Le matin, je prends le temps de m’étirer, d’activer mes muscles un à un tel un chat. Je baille copieusement. Mon corps se réveille en douceur. J’évite de penser à ce que j’ai à faire dans la journée et je profite de ce réveil en douceur. Pour ce faire, j’avance mon réveil de quelques minutes avant l’heure prévue pour mon lever.

Puis je me lève à mon rythme, consciemment en effectuant des respirations abdominales, amples( icipendant quelques minutes. Je pratique ces respirations en étant attentive à mes sensations corporelles. Si je ressens des courbatures ou des tensions, je ralentis. Accélérer ne ferait qu’accroitre la sensation désagréable. Lire la suite

Sophrologie et enfance : pour les aider à grandir

Sophrologie et enfance : pour les aider à grandir

Difficultés de concentration, de mémorisation, timidité, manque d’autonomie affective, terreurs nocturnes, colères et caprices, agressivité…, la sophrologie offre des outils pour aider les enfants à grandir, être plus confiants et éprouver un bien-être dans la vie quotidienne.

Dans notre société moderne, les enfants sont hyper stimulés par les informations véhiculées par les nouvelles technologies. Leur curiosité naturelle et leur formidable capacité d’assimilation augmentent considérablement leurs savoirs par rapport aux enfants du même âge à d’autres époques. Lire la suite

Confrontée à des problèmes de vertiges et de douleurs aux cervicales, j’ai suivi les cours collectifs de sophrologie animés par Sylvie afin de tenter de réduire mes tensions et de retrouver cet équilibre qui me manquait.

Au fil des exercices respiratoires ou de relaxation, j’ai pu sentir me corps se détendre, mes épaules se relâcher et j’ai appris à ancrer mes pieds au sol.

Après chaque exercice, nous pouvions exprimer notre ressenti. Cela se faisait sans aucune appréhension grâce à la confiance que Sylvie a su instaurer dans le groupe.

Ces séances m’ont permis de prendre conscience que j’étais certainement trop exigeante avec moi même.

Désormais, j’essaie de mettre en pratique les exercices respiratoires lorsque je suis confrontée à une situation pouvant générer du stress et je vis beaucoup mieux ces moments.

Un grand MERCI à Sylvie pour son écoute bienveillante, sa douceur et son énergie positive.

Patricia, 56 ans

Après avoir pratiqué le yoga, j’ai découvert la sophrologie au détour d’un salon ZEN.

Au départ un peu timide et sur la réserve, j’ai tenté l’aventure. Mon but était de pouvoir gérer mon stress qui me génère des douleurs localisées notamment dans la nuque.

Sylvie nous a apporté beaucoup de douceur et elle est toujours à l’écoute pour nous aider à avancer dans le positif. Ces séances d’une heure m’ont apporté zénitude et m’ont aidée à gérer ma respiration en étant toujours à l’écoute de mon corps.

Je suis même devenue la championne des bâillements. Dès que j’entrais en séance tout mon corps se relaxait, ce qui faisait d’ailleurs beaucoup rire mes comparses.

Au quotidien j’essaie toujours de respirer quand un évènement entraine tension et / ou du stress.

Merci à Sylvie pour tout ce qu’elle m’a apporté.

Suzy M.,43 ans.

Agée de 45 ans, dynamique, depuis 2 ans je me sentais épuisée, déprimée, la moindre contrariété m’atteignait ……avec des soucis de santé en surplus (syndrome d’hyperventilation, hypertension artérielle)

 Je voulais que ça change…
Par le biais d’un flyer à la pharmacie,  j’ai découvert et pris contact avec Sylvie , elle m’ a tout de suite mise à l’aise, écoutée,  sans aucuns préjugés….
J’ai donc démarré en toute confiance ces séances, de part sa voix douce et apaisante, on se laisse guider dans le calme.
Le stress et l’angoisse laissent place (au bout d’une dizaine de séances) à la « zen attitude », à une meilleure écoute de soi même, par les techniques de respiration.
Maintenant, je me sens à nouveau pleine d’entrain. J’ai appris à mieux respirer (le syndrome a quasi disparu..et je n ai plus du tout d’hypertension, j ai arrêté toutes médications).
BREF….JE REVIS
Un grand merci à Sylvie pour son aide si précieuse.
Marie-Hélène L.

A 40 ans, je suis passée par une période très compliquée. Une maladie « invisible », une perte d’indépendance,  une obligation de « chambouler » la vie familiale (déménagement, changement d’école…..)
J’ai eu une très longue période d’acceptation qui s’est finalisée par la rencontre avec Sylvie Pronost.
Je recherchais quelque chose qui puisse m’apaiser, me faire à nouveau positiver, ne plus avoir ces idées noires qui revenaient sans cesse.
Lors d’un « salon de relaxation/sophrologie », j’ai rencontré Sylvie Pronost. Elle était si souriante, si douce, je me suis dit « allez, lance toi »
J’y suis allée pour me vider la tête, pour tout oublier et me sentir bien pendant les séances de relaxation.
Mais j’ai découvert qu’il n’existait pas que la relaxation ; j’ai appris à utiliser ma respiration.
J’ai aimé retrouver toutes les deux semaines le même groupe. On se dit qu’il n’y pas que nous. On prend le temps d’écouter les autres sans les juger ; les autres nous écoutent.
J’ai aimé le fait qu’il n’y ait aucune obligation. Sylvie est là pour nous écouter sans nous pousser, sans nous forcer, pour nous proposer des solutions, nous apprendre des techniques. Elle reste toujours très disponible.
Ces séances m’ont permis de travailler sur la gestion de mon stress, la confiance en moi. Ce qui m’est d’une grande aide dans ma reprise de travail depuis 1 mois 1/2.
Aujourd’hui, je respire 🙂 et je me sens bien
Sandra G., 43 ans