Zen toute la journée : mes trucs et astuces

Zen toute la journée : mes trucs et astuces

Zen au réveil

Le matin, je prends le temps de m’étirer, d’activer mes muscles un à un tel un chat. Je baille copieusement. Mon corps se réveille en douceur. J’évite de penser à ce que j’ai à faire dans la journée et je profite de ce réveil en douceur. Pour ce faire, j’avance mon réveil de quelques minutes avant l’heure prévue pour mon lever.

Puis je me lève à mon rythme, consciemment en effectuant des respirations abdominales, amples( icipendant quelques minutes. Je pratique ces respirations en étant attentive à mes sensations corporelles. Si je ressens des courbatures ou des tensions, je ralentis. Accélérer ne ferait qu’accroitre la sensation désagréable. Lire la suite

Le vagabond et le jardinier

Le vagabond et le jardinier

Un vagabond, sur son chemin, rencontre un vieillard occupé à planter devant sa maison quel­ques rejetons d’olivier. Il lui dit, rieur :

– Hé, bonhomme, crois-tu vivre assez vieux pour voir ces pousses-là te faire un jour de l’ombre ?

– Je fais, lui répond l’autre, mon travail de tou­jours, comme si j’avais devant moi une éternité d’oliviers. Lire la suite

L’arbre

L’arbre

À l’époque où notre monde n’était pas hérissé de tours, on disait que les arbres étaient les piliers du ciel. On contait aussi qu’aux premiers temps, Dieu vivait à portée de voix humaine. Il suffisait de lever le bras pour le toucher. Après le repas, les hommes s’essuyaient les mains sur le ciel, et il arrivait aux pileuses de mil, si elles levaient trop haut leur pilon au-dessus de leur chevelure, de chatouiller les pieds de Dieu. Lire la suite

Le miracle du lait

Le miracle du lait

Cette sainte nonne était vieille, cent ans bientôt, bon cœur, bon œil, mais mal partout et souffle court. Elle n’en avait plus pour longtemps. La supérieure du couvent, brave femme compatissante et toute pétrie de bon sens, lui dit un soir :

–   Sœur Geneviève, vous souffrez inutilement. Je sais ce qui ferait du bien à ces douleurs crépus­culaires qui vous empêchent de dormir. Trois tasses de cognac par jour, le matin, à midi, le soir. Vous n’en seriez pas plus alerte, mais plus paisible, sûrement. Lire la suite

Enfants et adolescents : grandir

Enfants et adolescents : grandir

Chaque étape de l’enfance est le témoin de nombreuses transformations physiques, psychomotrices et intellectuelles qui permettent à l’enfant d’évoluer progressivement.

La sophrologie peut aider l’enfant :

  • à améliorer sa motricité
  • à réduire la surexcitation nerveuse
  • à gérer ses frustrations
  • à dormir paisiblement
  • A développer son autonomie

La sophrologie peut aider le pré-adolescent :

  • à assumer son corps et son image
  • à vaincre sa timidité
  • à vivre sereinement tout changement (séparation, déménagement, remariage…)
  • à apprendre plus facilement à l’école
  • à se préparer aux évaluations scolaires, en évacuant sa peur et en se rassurant sur ses capacités

Le rôle de sophrologue n’étant en aucune façon de se substituer aux parents, au corps enseignant ou médical, l’enfant découvre une autre relation, un autre regard sur lui. Il travaille en fonction de ses capacités, sans craindre l’échec. Il évolue à son rythme.

Pour aller plus loin, lire mon article en cliquant ICI et/ou visionner la vidéo ICI.
Comment les jardins soignent notre moral ?

Comment les jardins soignent notre moral ?

Vous vous sentez déprimé ou stressé ? Allez donc visiter la maison de Monet à Giverny, ramasser des asperges dans une ferme ouverte à la cueillette ou goûter les fraises mûres et savoureuses !

Intuitivement, nous savons que les végétaux et les plantes nous font du bien, que les regarder, les toucher et, mieux, les cultiver peut améliorer notre humeur et relancer notre appétit de vivre. Très régulièrement, des sondages viennent confirmer cette intuition : 55 % des Français interrogés se sentent en effet « décontractés » et 26 % « totalement zen » lorsqu’ils passent du temps « au jardin ». Et 87 % d’entre eux affirment que le lien avec la nature leur est « vital ». Lire la suite

Les trois conseils

Les trois conseils

Un homme captura, un jour, un rossignol.

–  Homme, vois comme je suis maigre, pépia la bête menue. Je ne peux apaiser ta faim. Par contre, si tu me libères, je te donnerai trois conseils. Et n’aie pas peur que je te trompe. Je te confierai le premier ici même, au creux de ta main.

–  D’accord, dit l’homme. Je t’écoute.

–  Quoi que tu perdes, ami, ne le regrette pas. Même le bien le plus précieux, dès qu’il est perdu, oublie-le. Maintenant, laisse-moi aller, je te donnerai mon deuxième conseil. Lire la suite

Un âne en Chine

Un âne en Chine

Il était une fois un paisible baudet du Poitou, que des circonstances fortuites entraînèrent sur les mers. Le bateau où il avait embarqué en compagnie de trente de ses congénères, quatre-vingts vaches et veaux, et nombre de moutons, coqs et poules, fit naufrage dans l’océan Pacifique. Le hasard des courants le jeta à demi-mort sur un rivage de Chine. Là, il dut survivre, selon l’herbe, et les méandres des rivières. C’est ainsi que, une année après la catastrophe, il broutait tranquillement au cœur de la forêt de Tian.

Les habitants ordinaires de la forêt, singe, renard, et Sa Seigneurie le tigre, n’avaient jamais connu d’animal semblable. Le singe le premier l’observa du haut d’un arbre :

« II s’apparente au cheval, dit-il à ses compagnons, mais il est plus petit, plus poilu. Ses oreilles sont grandes, la queue mince comme un fouet s’achève par une touffe.

 – Et que fait-il ? Lire la suite