PARTICULIERS

PARTICULIERS

En séance individuelle, nous travaillons ensemble, à votre rythme et dans la plus totale confidentialité, pour répondre à votre besoin et retrouver un état de bien-être.

La première séance de sophrologie  permet de déterminer ensemble vos besoins et vos objectifs, ainsi que le cadre dans lequel nous allons travailler ensemble. Dès la première séance, dans ce cadre de confiance et de bienveillance mutuelles, vous pratiquerez !

La première séance dure environ 1h30, les suivantes sont d’1 heure.

La séance de sophrologie

Dans un premier temps, nous échangeons sur votre ressenti corporel et émotionnel et sur vos besoins ou difficultés du moment. Comment avez-vous vécu entre deux séances ? avez-vous déjà pu utiliser certains outils dans votre vie quotidienne, etc ?

Dans un deuxième temps, je vous explique le contenu  et le déroulé de la séance. Celle-ci a toujours une intentionnalité précise, afin que les exercices pratiqués soient en accord avec les objectifs exprimés lors de la 1ere séance. Par ailleurs, les exercices sont toujours réajustés en fonction de vos besoins, qui peuvent évoluer dans le temps.

Ensuite vient le moment de la pratique : les exercices peuvent se faire debout, assis, ou éventuellement allongé. Je vous montre toujours les exercices avant de pratiquer.

Les exercices consistent en une détente musculaire et un travail sur la respiration, une relaxation (assis ou couché) intégrant une visualisation positive. La séance se termine par une verbalisation, moment d’échange sur la séance qui vient d’être vécue ; vous restez libre de partager vos sensations, pensées ou émotions. Nous terminons par quelques  exercices à pratiquer et intégrer dans votre vie quotidienne.

Pourquoi est-il important de s’entraîner ?

La sophrologie pratiquée de manière régulière permet aisément d’enclencher de nouveaux automatismes. Les exercices deviennent alors des outils simples et efficaces que vous pourrez utiliser lorsque vous en ressentirez le besoin.

Plus vous pratiquerez, ces pratiques et  mieux vous les intégrerez et en verrez les résultats. Parfois quelques minutes suffisent dans une journée ! Vous pourrez choisir un ou deux exercices à refaire au quotidien : dans les transports, en voiture, au bureau, en cuisinant…

Petit  plus :
Vous pourrez enregistrer des exercices au cours de la séance sur votre smartphone et ainsi pratiquer à tout moment de la journée, guidé par ma voix.
 

Durée d’une séance individuelle de sophrologie

En moyenne, il faut compter entre 4 et 8 séances, à raison d’une séance par semaine ou toutes les deux semaines. Vous pouvez choisir d’arrêter à tout moment.

Les séances se déroulent sur rendez-vous : à Pournoy-la-Chétive (au sud de Metz, à 3 minutes de l’échangeur A4/A31).

Sur demande, les séances peuvent avoir lieu à votre domicile.

Tarif d’une séance de sophrologie

  • 50 €  Paiement en espèces ou par chèque
  • tarif réduit (45 €)  pour les demandeurs d’emploi, étudiants et titulaires du RSA

Les mutuelles qui remboursent les séances de sophrologie

La sophrologie n’est pas remboursée par la Sécurité Sociale, mais de plus en plus de mutuelles prennent en charge un certain nombre de séances.  Vous trouverez une liste non exhaustive des mutuelles qui remboursent en cliquant ici.

Me contacter

Examens, concours : pour un moral de champion!

Examens, concours : pour un moral de champion!

Dernière ligne droite avant les examens et les concours. Alors, ne vous laissez pas submerger par le stress. Car si celui-ci à dose me­surée est un excellent stimu­lant naturel, en excès, il peut générer des réactions désagréables comme : maux de ventre, migraines, nausées, eczéma…

 Pour éviter d’en arriver là, il faut « entraîner » son corps et son mental.

La sophrologie vous apprend des techniques pour :

  • Améliorer la qualité du sommeil
  • Optimiser ses capacités
  • Augmenter la concentration et exercer la mémoire
  • Prendre confiance en soi
  • Faciliter la prise de parole (passage des oraux)
  • Se rendre mentalement disponible pour le passage des examens

Disposer de tous ses moyens pour donner le meilleur de soi.

Pour aller plus loin, lire mon article en cliquant ICI.

Accompagner la maladie et gérer la douleur

Accompagner la maladie et gérer la douleur

Les émotions, l’anxiété, accentuent les symptômes de la maladie et quelquefois les limites liées à la douleur sont atteintes.

La sophrologie, par son approche simple et concrète, accessible à tous, peut alors s’avérer être une aide précieuse, non seulement en guidant la personne vers une meilleure gestion de sa souffrance mais aussi en soulageant ce sentiment d’impuissance qui l’envahit ainsi que son entourage. Par ailleurs, la sophrologie offre un accompagnement efficace dans la préparation à certains traitements et interventions.

Douleur chronique, douleur aigüe, maladie, avec la sophrologie devenez acteur de votre santé pour améliorer votre qualité de vie.

Important :
La sophrologie peut se pratiquer pour accompagner un traitement médical, elle ne peut en aucun cas se substituer à une consultation médicale.

Grossesse et femme enceinte

Grossesse et femme enceinte

Tout futur parent peut ressentir des instants d’angoisse et d’inquiétude face à la grande aventure de la naissance.

La sophrologie est là pour l’aider à tous les étapes de cet événement : avant et pendant la grossesse, pendant l’accouchement, et au démarrage de sa nouvelle vie de maman et de papa.

Grâce à des exercices spécifiques basés sur la respiration, la relaxation et la visualisation positive, la future maman apprend à :

– Découvrir les techniques de respiration et relaxation adaptées à la grossesse.
– Mieux vivre les modifications corporelles, les bouleversements physiques et psychiques.
– Augmenter son seuil de tolérance à la douleur.
– Gérer les contractions et garder le contrôle de son accouchement.
– Apprivoiser les peurs liées à la grossesse.
– Préparer un vécu positif de l’accouchement.

Se préparer avec sérénité à l’arrivée de son enfant et à la naissance de son rôle de parent.

Améliorer la qualité de sommeil

Améliorer la qualité de sommeil

La sophrologie dispose d’outils qui permettent de maintenir, d’améliorer, ou de retrouver ce moment réparateur qu’est le sommeil, si fondamental pour notre équilibre au quotidien.

La sophrologie est de plus en plus conseillée par les spécialistes du sommeil et sa pratique n’est pas incompatible avec un suivi médical.

Elle permet d’apprivoiser son stress, et favorise la préparation de son sommeil dès le réveil.

La sophrologie amène à être dans l’écoute et la découverte de soi, de mieux se comprendre. Nous ne sommes pas égaux devant le sommeil, chacun a sa propre horloge biologique. La sophrologie permet de se reconnecter à ses besoins fondamentaux, puisque nous sommes tous programmés pour dormir.

En sophrologie, une fois écartées les maladies physiques ou psychiques, la plupart des indications concernant les troubles du sommeil sont :

  • les insomnies liées au stress, à l’anxiété
  • les troubles associés comme le syndrome des jambes sans repos, l’apnée du sommeil, le bruxisme
  • l’hypersomnie.

Pour se réconcilier avec le sommeil, lire mon article en cliquant ICI.

S’épanouir au travail

S’épanouir au travail

L’Entreprise, univers de productivité et d’échanges en perpétuelle évolution, demande à chaque collaborateur de savoir s’adapter et  mobiliser constamment de nouvelles compétences.

Basée sur l’écoute de soi, la sophrologie offre des outils simples et concrets, aisément reproductibles au quotidien pour dynamiser le potentiel de chacun, renforcer la qualité de vie au travail et ainsi optimiser la performance de l’entreprise.

Améliorer sa qualité de vie dans l’entreprise

  • Évacuer les tensions
  • Renforcer la vitalité
  • Gérer ses émotions
  • Gérer le stress
  • Renforcer sa confiance en soi
  • Prévenir les troubles musculo-squelettiques
Gérer son stress et ses émotions

Gérer son stress et ses émotions

Les émotions apparaissent à notre esprit à la fois par un ressenti corporel et par des pensées (ou une modification de notre vision du monde). On peut avoir alors l’impression que c’est le monde tel qu’il est qui pose problème, alors que c’est notre vision du monde sous l’emprise de l’émotion.

De même, la réponse-action est souvent disproportionnée : la colère pousse à l’agressivité ou à la violence, la tristesse, au repli sur soi, la peur, à la fuite…

Comment gérer son stress et ses émotions douloureuses ou désagréables ?

En étant à l’écoute de nos sensations, nous savons reconnaître l’émotion qui nous habite. Mettre des mots sur nos ressentis, analyser leur cheminement dans un premier temps.

On peut alors utiliser des exercices destinés à  épuiser  l’émotion, comme en sophrologie. Répétés régulièrement, ces exercices permettent une diminution de l’intensité de l’émotion.

La stratégie consiste ensuite à cultiver les émotions positives. Ainsi plus je ressens, dans la journée, de l’affection, du bien-être, du bonheur, de la compassion, de la bienveillance, moins il y a d’espace pour l’explosion d’émotions destructrices et douloureuses.

Pour mieux comprendre les émotions, lire mon article en cliquant ICI.

Un âne en Chine

Un âne en Chine

Il était une fois un paisible baudet du Poitou, que des circonstances fortuites entraînèrent sur les mers. Le bateau où il avait embarqué en compagnie de trente de ses congénères, quatre-vingts vaches et veaux, et nombre de moutons, coqs et poules, fit naufrage dans l’océan Pacifique. Le hasard des courants le jeta à demi-mort sur un rivage de Chine. Là, il dut survivre, selon l’herbe, et les méandres des rivières. C’est ainsi que, une année après la catastrophe, il broutait tranquillement au cœur de la forêt de Tian.

Les habitants ordinaires de la forêt, singe, renard, et Sa Seigneurie le tigre, n’avaient jamais connu d’animal semblable. Le singe le premier l’observa du haut d’un arbre :

« II s’apparente au cheval, dit-il à ses compagnons, mais il est plus petit, plus poilu. Ses oreilles sont grandes, la queue mince comme un fouet s’achève par une touffe.

 – Et que fait-il ? Lire la suite

Les deux moines

Les deux moines

Un maître zen et son disciple, robes safran, crânes rasés, sandales aux pieds nus, voyagent ensemble. Soudain, au détour du chemin une rivière barre la route. Une femme séduisante aux vêtements coûteux est là, sur la rive.  Elle n’ose pas s’aventurer et semble attendre du secours.

Ni barque, ni passeur. Le moine le plus âgé, avec simplicité, prend la femme dans ses bras et lui fait traverser la rivière sans qu’elle se mouille le bout des souliers. Salutations polies. Le maître reprend son che­min. Le disciple suit, l’air boudeur. Long silence. Il retient autant qu’il le peut les mots qui lui rongent les sangs. Lire la suite