Comment démarrer le sevrage d’une addiction ?

Comment démarrer le sevrage d’une addiction ?

« Une fois la décision prise, l’arrêt de l’addiction doit s’accompagner de différents éléments :

Un changement d’habitude, qui consiste surtout à reprendre une vie saine et équilibrée avec une alimentation, plutôt biologique, de type méditerranéen, un sommeil de qualité, un bon apport hydrique, une respiration ample… Le but est de perdre les repères qui rappellent l’addiction mais aussi de réaliser une reprise en main générale de sa vie.

Une gestion du stress. Pour les sédentaires, la mise en place ou la reprise d’une petite activité physique régulière est nécessaire. Il est conseillé aussi de pratiquer une activité artistique (peinture, dessin, musique, broderie, danse, etc.) ainsi que d’avoir des contacts avec la nature et de prendre du temps pour soi afin de réfléchir et se détendre.

A partir de là, un certain nombre de techniques pourront aider la personne lors de son sevrage. Il existe pour cela des plantes, des nutriments, des oligoéléments, des fleurs de Bach… qui seront adaptés à chaque situation. D’autres techniques sont aussi remarquables. Chacun choisira celle qui lui correspondra. Car il n’est pas question de les réaliser toutes et encore moins toutes à la fois. Lire la suite

Addictions et dépendances : la traduction d’une souffrance émotionnelle

Addictions et dépendances : la traduction d’une souffrance émotionnelle

« Les addictions ainsi que les personnes addictes se sont multipliées ces dernières décennies. Aux dépendances habituelles concernant l’alcool, le tabac et les drogues se sont ajoutées un grand nombre d’autres comme l’addiction aux médicaments (anxiolytiques par exemple), aux jeux (vidéo ou d’argent), au sexe (voire aussi aux perversions sexuelles, à la pornographie…), au téléphone portable, aux réseaux sociaux, à l’ordinateur… et même au sport et à l’être aimé ! Lire la suite

Yamamba

Yamamba

Il était une fois… deux moines, qui s’en allaient rejoindre leur couvent près d’Edo. Ils avaient été retardés par un couple de paysans, qui leur avait demandé de bénir leur fils nouveau-né, et leur maison, et le troupeau. Ils avaient bu par politesse, et charité de cœur, une ou deux coupes de saké. Maintenant, ils se mouvaient à la lisière de la forêt, et déjà la nuit tombait.

Or, l’un des deux moines était aveugle et son compagnon le guidait :

« Ne crains rien, Djiro ! dit le moine éclaireur, nous allons devoir traverser la forêt, où vivent, selon les légendes, monstres et sorcières, mais j’ouvre l’œil, et je te protégerai contre tous les dangers. »

Et il ajouta, d’une voix qu’il raffermissait : « Tiens mon bras, et avançons hardiment ! » Lire la suite

Le bonheur

Le bonheur

Aujourd’hui, le soleil est de la partie et même s’il se cache parfois, je suis d’humeur joyeuse et je ne peux résister au plaisir de partager avec vous ce joli texte sur le bonheur de Jean Villard, repéré sur le site dédié à la poésie, Arbrealettres.

Il a été écrit tant de chose sur le bonheur, mais comme le chante le poète, « le bonheur est chose légère… »

Alors, place à la légèreté !

Lire la suite

Que pouvons-nous faire pour transformer la souffrance ?

Que pouvons-nous faire pour transformer la souffrance ?

Extrait du livre de THICH NATH HANH, grand maître du bouddhisme, Prendre soin de l’enfant intérieur, dans lequel il s’interroge sur ce que nous pouvons faire pour transformer les graines de souffrance parfois si profondément enracinées en nous.

« Nous savons que naissance et mort, maladie et vieillesse font partie de la vie. Lire la suite

Souriez et développez votre aptitude au bonheur

Souriez et développez votre aptitude au bonheur

Il est fréquent d’être triste quand un événement malheureux nous arrive. Ainsi, lorsqu’un coup dur nous frappe nous pouvons ressentir une profonde tristesse.

La tristesse est une des quatre émotions de base : la peur, la tristesse, la colère et la joie. La tristesse marque une étape, une période de vie. Elle est libératrice, mais nous sommes souvent enclins à la nier.

Or, accepter de ressentir de la tristesse, c’est accepter de ne pas figer sa souffrance au plus profond de soi

Lire la suite

Le jour où je me suis aimée pour de vrai

Le jour où je me suis aimée pour de vrai

Pour ce passage vers la nouvelle année, je voudrais vous offrir un texte extrait du livre écrit par Kim McMillen,  When I Loved Myself Enough (Le jour où je me suis aimée pour de vrai) et qui rassemble ses réflexions sur l’amour de soi.

Ce livre s’est d’abord transmis de parent à enfants à amis, jusqu’à ce que sa fille, Alison McMillen, le fasse éditer en 2001, souhaitant ainsi faire connaître le témoignage et la sagesse de sa mère, décédée prématurément en 1996.

Ce livre contient des vérités simples et profondes sur l’estime de soi, sur notre temps limité sur terre, sur le fait que nous ne sommes jamais seuls, sur le fait qu’aimer les autres commence toujours par s’aimer soi-même. Lire la suite

Sophrologie et lâcher-prise

Sophrologie et lâcher-prise

Importée d’Inde à la fin des années 1970, la notion de lâcher-prise va à l’encontre de nos diktats de performance. Mieux la comprendre, c’est aborder chaque moment de la vie avec davantage de souplesse.

Lâcher prise, c’est difficile

Renoncer à la tentation du contrôle, perdre de vue ses préoccupations habituelles, ses certitudes, changer de façon de penser, cela revient à se confronter à la liberté, à prendre le risque de s’aventurer dans l’inconnu. Or la liberté et l’inconnu effraient.

« S’accrocher à ses vieilles souffrances est plus rassurant que de s’ouvrir aux surprises de la vie. » explique François Roustang, philosophe et psychanalyste. Lire la suite

Sophrologie et enfance : pour les aider à grandir

Sophrologie et enfance : pour les aider à grandir

Difficultés de concentration, de mémorisation, timidité, manque d’autonomie affective, terreurs nocturnes, colères et caprices, agressivité…, la sophrologie offre des outils pour aider les enfants à grandir, être plus confiants et éprouver un bien-être dans la vie quotidienne.

Dans notre société moderne, les enfants sont hyper stimulés par les informations véhiculées par les nouvelles technologies. Leur curiosité naturelle et leur formidable capacité d’assimilation augmentent considérablement leurs savoirs par rapport aux enfants du même âge à d’autres époques. Lire la suite

L’arbre

L’arbre

À l’époque où notre monde n’était pas hérissé de tours, on disait que les arbres étaient les piliers du ciel. On contait aussi qu’aux premiers temps, Dieu vivait à portée de voix humaine. Il suffisait de lever le bras pour le toucher. Après le repas, les hommes s’essuyaient les mains sur le ciel, et il arrivait aux pileuses de mil, si elles levaient trop haut leur pilon au-dessus de leur chevelure, de chatouiller les pieds de Dieu. Lire la suite