Comment les jardins soignent notre moral ?

Comment les jardins soignent notre moral ?

Vous vous sentez déprimé ou stressé ? Allez donc visiter la maison de Monet à Giverny, ramasser des asperges dans une ferme ouverte à la cueillette ou goûter les fraises mûres et savoureuses !

Intuitivement, nous savons que les végétaux et les plantes nous font du bien, que les regarder, les toucher et, mieux, les cultiver peut améliorer notre humeur et relancer notre appétit de vivre. Très régulièrement, des sondages viennent confirmer cette intuition : 55 % des Français interrogés se sentent en effet « décontractés » et 26 % « totalement zen » lorsqu’ils passent du temps « au jardin ». Et 87 % d’entre eux affirment que le lien avec la nature leur est « vital ». Lire la suite

Souriez, c’est bon pour vous !

Souriez, c’est bon pour vous !

Vous avez été nombreux à partager le merveilleux poème de Raoul Follereau, Un sourire.

Par la bonté, l’empathie qu’il dégage, c’est déjà un cadeau, mais savez-vous que selon une étude américaine, un sourire abaisse le rythme cardiaque pendant une activité stressante.

Ainsi, des chercheuses de l’université du Kansas ont soumis 169 volontaires à des activités stressantes: dessiner une étoile avec la main qui ne leur sert habituellement pas pour écrire tout en regardant le reflet de leur tracé dans un miroir, puis plonger une main dans de l’eau glacée. Lire la suite

Maintenant, on connaît le plus grand de tous

Maintenant, on connaît le plus grand de tous

La lune, au milieu de la nuit, se pavane et dit aux étoiles :

–  Que vaut le soleil, près de moi ? Presque rien. Je suis la plus grande.

Un petit lac, en bas, l’entend.

–  Toi, grande ? Allons, laisse-moi rire. Regarde-moi et tu verras. Tu verras quoi ? Tu te verras toi, petite sur mes vaguelettes. Je suis beaucoup plus grand que toi !

Un rat, au seuil de son trou d’arbre, sur la rive, ferme l’œil droit, regarde du gauche le lac, toussote et dit : Lire la suite

Un sourire

sourire enfant

Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup,
Il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne,
Il ne dure qu’un instant, mais son souvenir est parfois éternel,
Personne n’est assez riche pour s’en passer,
Personne n’est assez pauvre pour ne pas le mériter,
Il crée le bonheur au foyer, soutient les affaires,
Il est le signe sensible de l’amitié,
Un sourire donne du repos à l’être fatigué,
Donne du courage au plus découragé
Il ne peut ni s’acheter, ni se prêter, ni se voler,
Car c’est une chose qui n’a de valeur qu’à partir du moment où il se donne.
Et si toutefois, vous rencontrez quelqu’un qui ne sait plus sourire,
Soyez généreux donnez-lui le vôtre,
Car nul n’a autant besoin d’un sourire
Que celui qui ne peut en donner aux autres.

Raoul Follereau, Le Livre d’amour (1920)

Les gros cailloux

Les gros cailloux

–  Mes enfants, dit le professeur, je vous propose ce matin une nouvelle expérience.

Il prend sous son bureau un grand vase de verre, il le pose à la vue de tous, puis sort du même endroit un panier de cailloux gros comme des oranges. L’un après l’autre il les dépose dans le vase, jusqu’à ras bord.

–  Le pot est-il plein, les enfants ?

– Oui ! répond le chœur unanime.

– Croyez-vous ? dit le professeur. Lire la suite