Se relaxer et sourire

Se relaxer et sourire

Lorsque notre corps n’est pas détendu, si nous subissons trop d’émotions fortes, alors notre respiration ne peut pas être calme.

En revanche, si nous nous entraînons à respirer consciemment, nous remarquons que notre respiration s’apaise, devenant ainsi plus profonde, plus harmonieuse, libérée de toute tension.

La respiration consciente ramène notre esprit à notre corps. Revenant à notre corps, nous pouvons alors nous réconcilier avec lui. Plus nous pratiquons, plus nous prenons conscience de ce qui se passe dans notre corps, des tensions qui y siègent, des conflits que nous vivons. Peu à peu, nous percevons plus finement ce qu’il y a lieu de faire – ou de ne pas faire – pour être en bons termes avec lui. La respiration consciente nous permet de reconnaître notre corps comme notre véritable demeure. Nous pouvons commencer ainsi :J’inspire, je suis conscient(e) de mon corps ;

J’expire, je souris à mon corps.

Si nous disposons de dix ou quinze minutes, nous pouvons pratiquer une relaxation plus profonde pour « reconnaître » notre propre corps et lui sourire.

Pour ce faire, installons-nous dans une position confortable, idéalement allongée, et revenons à notre souffle :

J‘inspire, je suis conscient(e) de mon inspiration ;

J’expire, je suis conscient(e) de mon expiration.

La relaxation corporelle est une pratique d’amour emplie d’attention pour notre corps. Nous avons simplement à nous allonger, à respirer et à apprécier la présence de notre corps, lui offrant ainsi l’occasion d’être là, simplement, sans rien devoir faire.

Nous commençons par prêter attention au corps entier, puis à ses tensions pour les détendre complètement :

J’inspire, je suis conscience) de tout mon corps ;

J’expire, je relâche toutes les tensions de mon corps.

Nous pouvons placer notre attention au niveau de la tête puis descendre jusqu’aux orteils. Attentifs, nous reconnaissons la présence de chaque partie de notre corps et l’enveloppons tendrement de notre conscience, pour lui permettre de se détendre et de relâcher toute tension. Allons-y :

J’inspire, je suis conscient(e) de mes yeux ;

J’expire, je souris à mes yeux.

Je permets à mes yeux de se détendre parce qu’ils sont souvent porteurs de nombreuses tensions .Ainsi, j’autorise mes yeux à relâcher la tension et je leur envoie mon sourire. En parfaite conscience de mes yeux, je leur souris avec amour. Mes yeux sont merveilleux.

Le sourire est excellent : il détend notre visage. En effet, notre visage compte des centaines de muscles qui, sous l’effet de la colère ou de la peur, se contractent, accumulent et gardent de nombreuses tensions. Au contraire, si nous respirons en étant pleinement conscients de ces muscles tendus, puis expirons en leur souriant, nous les aidons à se détendre progressivement.

Laissons se diffuser le sourire à toutes les parties de notre tête et de notre visage.

Plaçons ensuite notre pleine conscience au niveau des les épaules :

J’inspire, je suis conscient(e) de mes épaules ;

J’expire, je souris à mes épaules.

Nous aidons nos épaules à se relâcher et à éviter les raideurs et descendre ainsi dans l’ensemble de notre dos.

Quand nous arrivons à nos poumons, nous pouvons les baigner d’amour :

J’inspire, je suis conscient(e) de mes poumons ;

J’expire, je souris à mes poumons.

Ils travaillent si dur, et je ne leur offre peut-être pas assez d’air pur.

Sans oublier notre cœur qui bat nuit et jour pour nous :

J’inspire, je suis conscient(e) de mon cœur ;

J’expire, je souris à mon cœur.

Je suis décidé à prendre soin de lui car je tiens vraiment à mon cœur.

Nous parcourons ainsi tout notre corps, jusqu’au bout de nos doigts et de nos orteils, le balayant de notre rayon de pleine conscience, le reconnaissant, et lui souriant. Souriant à chaque membre et à chaque organe, nous aidons ainsi notre corps à apaiser ses tensions.

Si une partie de notre corps est douloureuse ou malade, consacrons-lui plus de temps pour la reconnaître et l’envelopper tendrement en pleine conscience de tout notre amour.

Nous pouvons ainsi prendre conscience du calme qui s’installe en nous et vivre profondément ce moment de bien-être et de présence à nous-même.

Sylvie Pronost, sophrologue et relaxologue. ( Relaxation guidée Le sourire )

3 thoughts on “Se relaxer et sourire

Votre commentaire