Concours, examens : mettez toutes les chances de votre côté!

Concours, examens : mettez toutes les chances de votre côté!

Dernière ligne droite avant les examens et les concours. Alors, ne vous laissez pas submerger par le stress. Car si celui-ci à dose me­surée est un excellent stimu­lant naturel, en excès, il peut générer des réactions désagréables comme : maux de ventre, migraines, nausées, eczéma…

En cause, l’hypophyse, qui, en état d’anxiété intense, décharge des neuromédiateurs, qui vont entraîner une surproduc­tion d’adrénaline et de cortisol. Ainsi, le cerveau ne perçoit plus les signaux transmis par la sérotonine (la molécule du bien-être) et le système nerveux en prend un coup allant jusqu’à générer parfois dépression et états anxieux sévères.

 Pour éviter d’en arriver là, il faut « entraîner » son corps et son physique. Lire la suite

Nos émotions : comment les accepter et les gérer ?

Nos émotions : comment les accepter et les gérer ?

Quand j’étais petite, l’un des principes éducatifs de mes parents était que je sois une petite fille sage et raisonnable. Et dans ce raisonnable, il y avait l’idée qu’il ne faut pas laisser les émotions prendre trop de place. On retrouve là l’opposition traditionnelle, en Occident, entre raison et émotion : on valorise la raison et on réfrène les émotions.

Déjà dans l’Antiquité, les grecs se méfiaient des émotions, perturbatrices de l’ordre social, comme l’orgueil (l’hybris), démesure de la fierté et de la confiance en soi. Lire la suite

Respirez, c’est bon pour votre ligne !

Respirez, c’est bon pour votre ligne !

Après ces périodes de fêtes et d’agapes, avez-vous des difficultés à retrouver votre ligne?

C’est pourquoi, je vous propose de prendre connaissance des résultats publiés par deux chercheurs de l’University New South Wales (UNSW), en Australie.

Alors que médecins et professionnels de la minceur ont tendance à penser que la graisse est simplement transformée en énergie ou en chaleur, ces deux chercheurs démontrent qu’il en est autrement en réalité. Lire la suite

Les trois conseils

Les trois conseils

Un homme captura, un jour, un rossignol.

–  Homme, vois comme je suis maigre, pépia la bête menue. Je ne peux apaiser ta faim. Par contre, si tu me libères, je te donnerai trois conseils. Et n’aie pas peur que je te trompe. Je te confierai le premier ici même, au creux de ta main.

–  D’accord, dit l’homme. Je t’écoute.

–  Quoi que tu perdes, ami, ne le regrette pas. Même le bien le plus précieux, dès qu’il est perdu, oublie-le. Maintenant, laisse-moi aller, je te donnerai mon deuxième conseil. Lire la suite

Gros soupirs de votre ado : ça vous énerve?

Gros soupirs de votre ado : ça vous énerve?

A un dîner entre amis, nous évoquions, la faculté de nos adolescents à soupirer à chaque fois que nous les sollicitons pour une tâche importante à nos yeux (vider le lave-vaisselle, ranger leur chambre, ôter leur casque audio quand on cherche à entamer une discussion…).

Au fil de la conversation abordée qui nous valut haussements d’épaules et levées des yeux au ciel de la part des presque-adultes présents à cette soirée, je me fis la réflexion que, finalement, souffler constitue une super technique pour relâcher la pression et gérer son stress. Lire la suite

Un âne en Chine

Un âne en Chine

Il était une fois un paisible baudet du Poitou, que des circonstances fortuites entraînèrent sur les mers. Le bateau où il avait embarqué en compagnie de trente de ses congénères, quatre-vingts vaches et veaux, et nombre de moutons, coqs et poules, fit naufrage dans l’océan Pacifique. Le hasard des courants le jeta à demi-mort sur un rivage de Chine. Là, il dut survivre, selon l’herbe, et les méandres des rivières. C’est ainsi que, une année après la catastrophe, il broutait tranquillement au cœur de la forêt de Tian.

Les habitants ordinaires de la forêt, singe, renard, et Sa Seigneurie le tigre, n’avaient jamais connu d’animal semblable. Le singe le premier l’observa du haut d’un arbre :

« II s’apparente au cheval, dit-il à ses compagnons, mais il est plus petit, plus poilu. Ses oreilles sont grandes, la queue mince comme un fouet s’achève par une touffe.

 – Et que fait-il ? Lire la suite

Le cheval noir

Le cheval noir

Le sculpteur se fit apporter, sur la grand-place du village, un gros roc informe et compact. C’était le premier jour d’été.

Les enfants, alentour, jouaient. Quelques-uns partaient en vacances.

Passa juillet.

Vers la mi-août, la fille de l’institutrice (elle avait à peu près dix ans) revint de chez ses grands-parents après un bon mois de montagne.Le sculpteur avait, tout ce temps, travaillé presque jour et nuit.

Il était content de son œuvre : du roc était né un cheval, luisant et noir, fier, magnifique. Lire la suite

Souriez, c’est bon pour vous !

Souriez, c’est bon pour vous !

Vous avez été nombreux à partager le merveilleux poème de Raoul Follereau, Un sourire.

Par la bonté, l’empathie qu’il dégage, c’est déjà un cadeau, mais savez-vous que selon une étude américaine, un sourire abaisse le rythme cardiaque pendant une activité stressante.

Ainsi, des chercheuses de l’université du Kansas ont soumis 169 volontaires à des activités stressantes: dessiner une étoile avec la main qui ne leur sert habituellement pas pour écrire tout en regardant le reflet de leur tracé dans un miroir, puis plonger une main dans de l’eau glacée. Lire la suite

Les deux moines

Les deux moines

Un maître zen et son disciple, robes safran, crânes rasés, sandales aux pieds nus, voyagent ensemble. Soudain, au détour du chemin une rivière barre la route. Une femme séduisante aux vêtements coûteux est là, sur la rive.  Elle n’ose pas s’aventurer et semble attendre du secours.

Ni barque, ni passeur. Le moine le plus âgé, avec simplicité, prend la femme dans ses bras et lui fait traverser la rivière sans qu’elle se mouille le bout des souliers. Salutations polies. Le maître reprend son che­min. Le disciple suit, l’air boudeur. Long silence. Il retient autant qu’il le peut les mots qui lui rongent les sangs. Lire la suite

Maintenant, on connaît le plus grand de tous

Maintenant, on connaît le plus grand de tous

La lune, au milieu de la nuit, se pavane et dit aux étoiles :

–  Que vaut le soleil, près de moi ? Presque rien. Je suis la plus grande.

Un petit lac, en bas, l’entend.

–  Toi, grande ? Allons, laisse-moi rire. Regarde-moi et tu verras. Tu verras quoi ? Tu te verras toi, petite sur mes vaguelettes. Je suis beaucoup plus grand que toi !

Un rat, au seuil de son trou d’arbre, sur la rive, ferme l’œil droit, regarde du gauche le lac, toussote et dit : Lire la suite